Juste après cette ligne de code, comme ceci :

dimanche 25 septembre 2016

Nos théories, nos principes et notre pharmacie

fullsizerender-2

Comme souvent ce soir je vous écrit depuis mon iPhone au fond de mon lit parce que d'un coup je réalise qu'encore une fois .. J'avais beaucoup de grandes théories..
Je pensais vraiment qu'en tant que professionnelle paramédicale (ainsi que mon mari) je saura relativiser et analyser beaucoup de choses et surtout éviter de donner n'importe quoi à mon bébé.. 

Tu parles. 


La maladie en a décidé autrement. 
Elle a pas attendu 8 semaines ou 6 mois pour pointer le bout de son nez... 
Ca à commencer avec les coliques ... 
A 15 jours de vie de mon Emmy nous voila à la recherche d'une perle rare de Pédiatre à bout de force de voir mon bébé ainsi. 
Le verdict tombe c'est bien les coliques. Rien à faire ... A part le Calmosine! QUOI ?! Des plantes ?! Non mais CA ça allait quand mon bébé était dans mon ventre et que tout allait bien !! Maintenant qu'elle hurle de douleurs sous mes yeux (et surtout dans nos oreilles).. Qu'elle devient rouge comme une tomate à force de s'énerver, que je ne vois jamais son visage apaisé .. Toi Médecin diplômé, ayant fait des dizaines et des dizaines d'année d'études, ayant prêté serment à Hypocrate .. Tu veux que je donne des plantes à ma fille??!! Donne moi dont des molécules, des trucs chimiques mais secondairement magique pour soulager ma fille !!!!! 
Voila ça été le début de la transformation des mes idées reçues ! 

Puis y a eu le syndrome des "Ites" ! 


Vous le connaissez pas?! Ah .. Probablement votre enfant ne connaît pas la crèche alors ... Ce sont toutes ces petites maladies, potentiellement bénignes mais qui encombrent vos bébés, vous pourris vos nuits et endolories vos journées !! "Rhinites, pharyngites, laryngites, gastro-entérites et autre otites" ... Sont courantes ... Voir quotidienne ... Cauchemar, malheur !! A ce moment précis, on réalise 2 choses ... 
  1. On comprends mieux ces 154789 photos de notre bébé qui dort paisiblement ... Car les centaines de nuits qu'elle nous a pourrit, on les a bien en mémoire celles-là .. Pas besoin de les immortaliser ! 
  2. Votre Pédiatre / pharmacien .. Devient votre plus grand copain, confident .. Bref celui avec qui vous avez le plus de rencard ! 
Ah oui, parce qu'après la 5eme maladie en 3 mois on oublie nos envies de médecine douce ou autres idées ... Donnez-moi ces p***** d'antibiotiques qu'on en parle plus 😱😱 .. Ou pas d'ailleurs ! 
L'automédication c'est pas bien ... Pas bien du tout ... Oui bon on a déjà des RDV obligatoires ultra régulier avec le pédiatre on va pas non plus d'en rajouter ... 
Doliprane, Pivalone, Maxilase deviennent nos meilleurs alliés qu'importe ce qu'on peut en penser!! 
Parce que de vous à moi ... Regarder son enfant souffrir sans rien faire ... Y a pas plus horrible pour une mère ! 
A l'aube de ma 2eme nuit pourrie .. Ma fille me prépare une magnifique Rhino-pharyngite (oui j'ai monté en grade je deviens docteur maintenant ! Je pose mes propres diagnostiques!) ... Vivement 43 jours .. On sera sous les tropiques 😜 ... Et Zou au loin le syndrome des "Ites"! ... Pour au moins 3 semaines ...
Je vous souhaite à vous en tout cas .. Une douce soirée et une magnifique nuit ! 
Je pense que pour nous .. On en est bien loin !
On vous fait des bisous ... un peu embouquanés !!!
Floriane
fullsizerender-1

On se demande toute avant d'être enceinte pour la première fois quelle genre de maman on pourrait-être. 
Durant la grossesse, on se forge une opinion plus ou moins vague de celle qu'on sera. 
Un an après .. On fait le bilan et comment dire .. Il y a beaucoup de faux et très peu de vrai. 
Je m'explique. 

Avant la grossesse... 


J'étais persuadée à 100% d'être une maman poule pure et dure ... Impossible d'être détachée de mon bébé.. 
Vu ce qu'il a pu se passer précédemment je pense que j'avais de quoi imaginer un enfant bien trop précieux, plus ou moins unique mais surtout limite miraculeux. 
C'est aussi l'image qu'avait mes proches de moi ! "Tu seras chiante comme maman", "trop collée à ta fille", "tu vas pas trop jouer à la poupée avec hun" ... Euh je sais que j'ai potentiellement un côté très gamin mais quand même ..! 

Pendant la couvade ... 


Mon idée ne s'est pas transformée elle s'est renforcée puis réajuster !! 
Avec une grossesse à menace d'accouchement prématurée où on imagine le meilleur mais aussi le pire je me suis vue vivre l'ascenseur émotionnel plusieurs fois et par conséquent mon image de maman avec. 
J'ai essayé de me dire que se sera moi et ma fille contre le reste du monde tout en étant une maman qui sait partager autant pour l'épanouissement de mon enfant que pour le mien. 
J'ai eu beaucoup d'idées reçues, je pensais être capable dormir loin de ma fille, que j'aurai hâte de reprendre le boulot... Puis ...

A l'arrivée de ma princesse 


L'allaitement aidant les premiers temps elle était très collée à moi. Mais je voulais réellement que son papa trouve sa place alors j'ai commencé à déléguer au fur et à mesure à mon mari, même si c'est pas évident au début de ne pas gérer soit même.
Je me suis découvert en maman ultra protectrice "fais attention fais attention à ça" même avec ma mère habituée aux bébés..! Même si je faisais confiance à la personne en face j'avais ce besoin de répéter quelques règles fondamentales à mes yeux. 
Je me suis surprise à ne pas être maman poule.. En effet, j'arrivais petit à petit à laisser mon mari prendre les reines et les décisions sans que ça me chagrine, j'ai rapidement fait confiance aux Taties de la crèche et à mes collègues de travail. 
A contrario j'ai JAMAIS dormit sans ma fille. On ne dort plus dans la même chambre depuis qu'elle a 3 mois mais je ne l'ai jamais confié à qui que soit toute une nuit.
La maman LOUVE que je pense être a besoin encore de garder un œil sur elle. C'est-à-dire que j'ai besoin de la voir aux moins quelques heures dans la journée.
Ça je n'y aurai pas cru mais pourtant c'est ainsi. Lorsque mes parents ont évoqué l'idée de garder Emmy une semaine, j'ai eu une boule à la gorge, un nœud à l'estomac. J'ai pas pu répondre. Je ne suis pas prête.
On n'a pas de famille proche de nous géographiquement parlant. C'est surement pour ça que j'ai ce blocage. Je n'ai pas été habitué à la confier les soirs pour sortir, où une nuit de temps en temps. Alors je n'ai pas pu accepter de la confier une semaine à mes parents. Du jour au lendemain, impossible pour moi (et mon mari aussi d'ailleurs) de me séparer d'elle aussi longtemps.
J'aurai tout simplement été insupportable pour mes parents !
 
 

Je suis une maman louve parce que ...

 
 
Parce que j'ai cette ambivalence entre ce besoin vitale que Mymy soit de plus en plus autonome et ce besoin que j'ai d'avoir ma fille en quasi permanence près de moi.
 
Parce que je suis gentille avec les personnes bienveillantes envers ma fille mais dès que je sens quelque chose qui ne va pas je sors les crocs.
J'en avais déjà parlé précédemment ici, de ce regard parfois insistant des gens choqués de voir une maman blanche et son bébé coloré. Alors je me transforme littéralement ! Dernièrement à la plage on m'a demandé si je l'avais adopté ... ça ne part pas forcément d'un mauvais sentiment mais mon cœur de maman voudrait que ma fille me ressemble à 100% qu'on sache que oui c'est belle et bien la mienne !
 
Parce que je l'aime plus fort que l'infini et l'au delà !
 
 
Et vous les filles quelle maman êtes-vous ?!
 
Bonne soirée <3
Floriane
 
 
image1-1
 
 
 
PS : Cette article m'a été inspiré lorsque j'ai reçu ce tee-shirt que j'adore ... Merci encore Flore alias Maman Louve ;) 

Une envie soudaine

dscn7582



Je ne me souviens pas du moment précis où elle est apparue, mais j'ai le souvenir que c'est arrivé un peu du jour au lendemain.
Ce jour où on réalise réellement qu'avoir un enfant c'est la meilleure chose qui nous soit arrivé.
J'ai ouvert mes yeux et j'ai regardé. J'ai vu qu'on étais heureux, bien plus heureux.
Oui, on est bien plus heureux depuis qu'Emmy est entrée nos vies. On est un couple plus épanouit et on est des parents comblés.

Le cheminement


Un jour comme un autre, je me suis aperçue que la vie était devenue facile, que ça coulait de source. Emmy n'est pas, pour le moment du moins, un bébé compliqué. Elle fait des crises et des caprices comme tous mais ce n'a jamais été insurmontable. Je me rends compte que je profite encore beaucoup de mon bébé qui devient petit à petit une très jeune enfant.
Puis, on se met à faire d'autres projets. On se rend compte qu'on doit changer de voiture car la poussette + les courses, ce n'est pas compatible. On se retrouve avec un monospace qui nous pourrait bien trop grand pour notre famille de 3 (parfois 4) gentils gens... On se dit "tiens est-ce qu'on aurait pas anticiper ?"...
On regarde pour s'acheter une charmante maison avec un jardin parce qu'élever un enfant dans un appartement ça nous plait moyen. On se rend alors compte qu'on aimerai bien avoir 3 voir 4 chambres, minimum 100 m² ... encore une fois, à nous 3 ... "on se sentirait un peu seul, non ?"...
Je regarde ma fille jouer, rigoler et surtout apprécier les autres enfants, leur "courir" (a quatre pattes toujours) après... Puis c'est d'un coup comme une évidence. Non, elle ne sera pas la seule, non je ne veux pas qu'elle grandisse seule.

Le questionnement


Ça c'est quelque chose qui est arrivé assez vite, grâce notamment à mon instacopine Laure, avec qui j'en parle beaucoup.
Est ce que je suis prête ? Est ce qu'on est prêt ? Est ce que Mymy l'accepterai ?!
On ne va pas avoir 2 enfants en bas age dans notre appartement ?! En même temps avoir 2 enfants dans la même crèche ça donne envie... Puis si on quittait tout encore et qu'on partait pour élever nos enfants au calme, en campagne pour les regarder grandir ?
Est ce que je serai prête a revivre une fausse couche ?! Est ce que je suis assez forte pour attendre longtemps encore et avoir un parcours pas forcément simple ?!

To be continued ...


L'envie de faire d'Emmy l'aînée de notre famille est belle et bien là. Seulement je ne veux pas qu'on se précipite et qu'on réfléchisse bien.
Je prends toujours ma pilule comme une grande fille, mais en me disant bien tous les soirs que se serait bien que ce soit la dernière plaquette ...
Qui sait peut-être que du nouveau arrivera dans notre famille courant 2017 ..
J'ai écrit ce billet en 5 min comme si j'avais besoin de mettre des mots sur ce qui me travaille réellement puis je me demande ... Suis-je la seule Jeune maman à qui cette envie soudaine est apparue ?!
Bonne soirée les filles.
Floriane.

Sommes-nous normaux ?


img_6743
Dès le départ on pourrait se demander si tout va bien dans notre vie. 

Avoir une "dizaine d'années d'écart".


L'avantage d'avoir un mari black, c'est que ça se voit pas et que lorsque les gens l’apprennent, ils sont tout étonnés. 
Bah oui, il est un "peu" plus âgé que moi. Pour vous la faire courte, lorsque j'entrais en maternelle, il passait son bac. Pour nous, rien nous choque, il y a par moment des micro conflits générationnels mais honnêtement je n'aurai pas pu être avec un homme de mon âge, je m'en doutais déjà auparavant, désormais j'en suis sure. Alors, quand on me demande la date de naissance de mon mari, puis la mienne et qu'on me regarde avec des yeux tordus, je leur rend mon plus beau sourire et mes yeux d'amoureuse ... Si avec ça vous êtes pas convaincus, vous les beaux parleurs ! 

317072_2445575740513_638576803_n

Etre une famille recomposée 


De nos jours, on colle beaucoup d'étiquettes aux gens. Le cliché d'une famille normale, c'est maman, papa et les enfants. Oui, mais voilà... de nos jours il y a aussi tellement de famille avec bagages (comme je dis souvent). Y a maman, papa et Nos enfants. La différence? Oui ce sont ses enfants, mais c'est surtout les frères de ma fille et pour ça ils auront toujours une place dans ma famille. 
L'avantage ?! 
Quand on me dit ... Alors a quand le deuxième ? Je réponds, Mymy n'est pas seule je suis pas pressée (même si c'est pas tout à fait vrai). 

Vivre une grossesse particulière 


img_3953
Rien ne s'est passé normalement pendant la grossesse, hormis pour l'accouchement, comme vous le savez déjà ! 
Le plus particulier ?! Mon homme n'a assisté à aucunes échographies, sauf la dernière (celle du terme). Incapable d'y assister, tellement peur de ce qui pourrait se passer sachant ce qu'on avait vécu précédemment. 
Finalement, je l'ai pas mal vécu. J'avais l'impression d'aller a des RDV routiniers (ce qui fut le cas avec une écho toutes les 15 jours finalement).
Puis de vous à moi, le plus important, c'est que le jour J, à l'instant T, il était là !

On a une éducation particulière 



image1
Ma fille tellement traumatisée d'être punie :)

On la laisse pleurer. Depuis qu'elle a 1 mois c'est comme ça. Non pas sans grandes difficultés par moment, mais résultat j'ai un bébé très peu colérique et très souriante (en espérant que ça dure). Désormais lorsqu'elle pleure je sais qu'il y a réellement quelque chose que ce n'est pas un caprice (je peux vous dire qu'elle les a commencé bien avant les 6 mois "réglementaires").
Je suis assez stricte sur les horaires (repas, coucher ...), ça Mr Le Papa le comprends pas toujours. Quand Mymy a un cadre elle se sent tellement mieux, je vois vite la différence. 
Pas de violence mais de la fermeté ! Je ne suis pas sure que j'arriverai à donner des claques mais je ne suis pas forcément contre les fessées (oulalalalala la mauvaise). Oui je vous entends de là, n’empêche qu'après 2-3 tappettes sur la main, Mymy ne touche jamais à une prise. Il faut savoir expliquer et montrer sa fermeté lorsque c'est nécessaire. C'est notre vision des choses. 
Je ne veux pas d'un bébé accroché à sa sucette et son doudou. Du coup, lorsqu'elle les prends, je sais qu'elle est crevé et qu'elle veut se coucher. C'est, je dois l'avouer, assez pratique en plus d'être agréable de voir en permanence son beau sourire presque édenté ! 

On n'a peur de rien. 


image1

Il n'y a pas longtemps on m'a dit "Vous partez encore ??!!" ... Ah bon c'était il y a pas longtemps ?! 
En fait, avoir un enfant, nous empêche à rien ! 
On continues a traverser la France en voiture, traverser l'Atlantique en Avion, sortir au restau jusqu'à 22h, faire des courses à pas d'heure ...  Bref je fais ma vie d'avant version, plus souriante et plus dynamique (ma fille est un moteur à vie :D). 
J'ai vu des parents hallucinés à la crèche l'autre jour ... Mymy faisant sa folle pour me rejoindre, elle a pas fait gaffe ou elle allait et s'est prise légèrement la porte (même pas de quoi se faire une bosse). J'ai a peine réagit lorsqu'elle a commencé son couinement (même pas une larmichette svp), "arrêtes ça tout de suite Mymy t'as même pas eu mal, juste honte parce que tu t'es ratée alors redresse toi toute seule"... Oui le #MereIndigne me collera à la peau je crois. Je vous passe les regards outrés qui m'ont collé ... Mais qui ont du halluciner de voir ma fille se relever toute seule sans pleurer et avec le sourire SVP. J'ai pas envie de faire une chochote c'est mon choix, non ?! Zut ! 
Je vais pas pleurer à chaque fois qu'elle pleure. Je vais pas courir à chaque fois qu'elle tombe car la réalité de la vie est là, j'essaierai d'être là à chaque maux qu'elle aura mais on le sait tous que ce ne sera pas le cas. Je veux qu'elle trouve ces solutions à ces problèmes. 
J'aime pas la gâtée, comme vous le savez déjà surement, j'étais pas pour une fête grandiose pour ces 1 ans avec plein de cadeaux, alors qu'elle s'en fout totalement elle voulait juste du gâteau, c'est couché à 20h comme d'habitude et continue à jouer avec ses paquets de mouchoirs et les fringues de son bac à linge sale... (on lui a quand même prit un tricycle, oui on n'est pas totalement indigne !)

Conclusion 


Je pense qu'on est des parents normaux à notre manière. 
Le principal de toute façon c'est qu'Emmy soit la plus épanouie et heureuse possible. 
De toute façon, de vous à moi ... Comment être normaux dans ce monde de fou ?! 
Bonne soirée. 
Floriane.

A toi ma fille

IMG_0265
Dans cet avion nous ramenant au nord je te regarde dormir.. enfin. Tu viens de passer 20 min a faire la java, au point que les voisins ne doivent plus trouver ton minois bronzé et tes bouclettes si charmantes..
Je me souviens alors de ton premier voyage en avion. Tu avais 2 mois et les gens étaient étonnés de ton calme. . A tout bien y réfléchir normal tu étais qu'un nourrisson.
Aujourd'hui tu deviens une petite fille très charmante mais au caractère bien trempé.
Je n'en reviens pas qu'un an se soit déjà écoulé depuis que tu es née.. 
Je me souviens comme si c'était hier de ton premier cri, des larmes étouffées de ton père derrière moi.. et de ton regard.
Tout allait parfaitement bien.. On a eu un peu de mal à réaliser.
Ton père m'épate tous les jours. Il déplacerait des montagnes pour toi tu sais.
Je ne peux pas aller dormir sans aller te voir et te redire bonne nuit. Je crains que cela ne dure encore plusieurs années.
Tu nous remplis de bonheur chaque jour. Je pries pour que cela dure toujours ..
Je t'aime mon Emmy <3

Et oui ma princesse tu es née les yeux ouverts... c'était surprenant. Si bien que ton père a demandé à la sage femme si c'était normal. 
Tu sais ma fille, a l'âge où tu liras ces mots je veux que tu saches une chose. Quoi qu'il se soit passé durant ces nombreuses années, tu as été un bébé désiré, espéré, longuement attendue...
Je me souviendrai toute ma vie du regard de ton père sur toi dès les premières minutes de ta vie. Ce regard de l'amour, comme je l'appelle, tu le lui rends bien aujourd'hui. 
Le jour ou tu es née il a fait de moi une femme a part entière et surtout une maman comblée.
Un an après ça m'arrive encore tous les soirs de venir vérifier que tu respires bien en dormant. . Vague excuse pour sentir encore maintes fois ton odeur.. 
Ma fille, ma beauté des îles a la peau bronzé, au regard noir et aux bouclettes serrées ... sache que tu es le fruit d'un amour sincère et profond.
Notre vie a un sens désormais .. que la tienne soit parfaite.
On atterrit à Paris désormais. .. tu dors toujours dans mes bras.. Paris restera particulière dans notre histoire tu sais.. c'est ici que tout a commencé, pour ton père et moi.
Quand on devient maman on dit que notre cœur se détache de notre corps pour marcher à nos côtés pour toujours. A un an tu ne marches pas encore mais je peux t'assurer que c'est réel.
Joyeux anniversaire mon amour 
Tu nous remplis de bonheur chaque jour. Je pries pour que cela dure toujours ..

Je t'aime mon Emmy <3

Je ne suis pas de celles, dont on tombe amoureux

virge

 


J'ai entendu cette phrase un jour dans un film et je me suis tellement vu dedans. 
Ca été le fléau de ma vie ... D'être la bonne copine. Je suis pas souvent tombée amoureuse mais 2 fois réellement avant Monsieur et 2 fois où je me suis pris des murs en béton en osant croire qu'on pouvait m'aimer ... J'avançais tête baissée sans faire attention que devant rien ne bougeait. 
Je suis de celle qu'on aime bien la compagnie, qu'on sortait en boîte car elle savait bien danser ... Mais je ne suis pas de celle qu'on aime montrer. 
Toute ma vie je me souviendrais de ce qu'Il m'a dit "je vais quand même pas m'afficher avec toi?!" ... Ce jour-là (entre bien d'autres) ont mis au clair ma décision. 

Ce jour là ce sera le bon. 


J'étais jeune ... J'avais pris ma décision. 
Je ne savais pas qu'elle durerai de nombreuses années, de trop nombreuses années mais c'était décidé. 
Je garderai pour LUI ma virginité... Quitte à finir vieille fille une fois enterrée. 
Cette "histoire" a duré 5 ans. 
Je l'appelle une histoire car oui les gens en font toute une histoire. 
Toute notre vie de jeune fille et d'adolescente on nous répète de ne pas coucher avec n'importe qui. Oui mais Voilà quand on prend les gens aux mots bah ils sont alors drôlement surpris...
5 ans pendant laquelle très très très peu de gens savaient. C'était mon secret. Honteux, bien conservé, peu dévoilé mais surtout assez bien en sécurité. 
J'étais pas si mal foutu a l'époque (ca à bien changé depuis :D), je savais mettre en valeur ce qu'il fallait et j'avais un franc parlé à faire fuir les hommes comme on m'a longtemps répété. 
5 ans à s'inventer une vie pour ne pas attirer le mépris. J'étais une extraterrestre je le sais bien ... On les comptes sur les doigts d'une main celle qui sont toujours vierge à 22 ans.. 
J'avais honte de ce que les gens disaient ... Comme ils étaient quasiment tous dans l'ignorance très souvent il y avait beaucoup de moqueries sur les gens "puceaux" .. Alors je m'inventais des histoires et je m'éclipsais toujours lorsque la conversation devenait trop impliquée. 

Oui mais Voila ... Un jour il est arrivé ... Un jour il m'a libéré. 


Le jour où mon mari n'a serait ce qu'entreposé une main autour de mon épaule je tremblais de partout des cheveux jusqu'au orteil .. En plein mois de mai. 
Quand j'ai compris qu'il se passait quelque chose entre nous, j'ai pris peur. 
J'avais honte à mon âge d'en être qu'à là ... Et j'avais peur de sa réaction vu notre différence d'âge (et donc d'expérience par la même occasion). Faut dire qu'à l'internat (là où on s'est connu), les rumeurs m'ont fait coucher avec la moitié de l'école .. Sans jamais avoir vu le loup .. Comme dirait mon mari.
Je me souviens parfaitement du jour où il l'a bel et bien compris car c'est le jour où je me suis dit "c'est définitif je suis raide dingue de lui" .. 
Quand il l'a compris, dans le cadre d'un contexte très intime, qu'il n'a pas rit et qu'en voyant mes larmes de honte couler le long de mes joues il m'a dit : "où est le problème ?! On a tout notre temps y a pas que ça dans la vie" ... Bah j'ai su que c'était lui. 

C'était à lui que j'allais confié la mission la plus périlleuse au monde... Pourquoi?! 


Parce que je suis très vieux jeu et confier ma virginité à un homme serait très vite synonyme de maternité avec lui. Un peu moins de 2 ans après j'arrêtais la pilule. 
Oui, il est "le seul homme que j'ai connu dans ma vie" ... Non, je n'ai pas du tout l'impression de passer à côté de quelque chose ... A ces côtés j'apprends surtout mes symptômes proches de la Nymphomanie :D 
Je ne saurai pas vous dire maintenant si j'ai eu raison ou si j'ai eu tort mais au jour d'aujourd'hui j'arrive à en parler sans rougir ni pleurer.. 
Je suis fier que c'est avec lui que je l'ai décidé Car au jour d'aujourd'hui ... Ca nous a conduit au plus beau des bébés.. 
Alors svp faites juste attention a ce que, parfois, vous dites des gens ... 
Certaines filles sont peut être encore en train d'attendre le prince charmant. 

Le prénom, qui s'imposa à nous, par surprise

DSCN7408
Emmy, 4 jours de vie, 7 Septembre 2015
E.M.M.Y .... 4 petites lettres, 2 consonnes, 2 voyelles, qui ont changé notre vie.
Je pensais avoir beaucoup de certitudes quand au prénom de ma princesse. Le fil de la grossesse aura changé beaucoup de choses, la vision de mon homme un peu atypique m'a parfois bien énervé mais bien guidé.
Au final, j'ai adoré cette surprise finale.

Elle devait s’appeler ROMANE. 

En effet, ça a été longtemps une évidence pour moi, ma fille s’appellera Romane. A tel point qu'adolescente, on avait fait un pacte avec ma meilleure amie.
Ce prénom est un parfait combiné entre nos 2 prénoms et je trouve qu'il se mariait tellement bien au nom de famille de Mr Le Papa.
Oui mais voilà, c'est à ce moment précis où j'ai dit à mon mari, sure de mon coup "elle s’appellera Romane", que j'ai déchanté. Pour mon homme, c'était hors de question. Il aimait pas le principe qu'on est des prénoms ressemblant, il voulait absolument que le prénom de sa fille ait 4 lettres comme ses autres enfants.
Je suis tombée de haut mais a posteriori, il avait raison. Un prénom comme le sien, marquera plus sa personnalité je pense.

Elle aurait pu s'appeler Rose.

J'étais en amour total pour ce prénom.
J'avais pas beaucoup de principe, je voulais juste que le prénom de ma fille ne me fasse penser à personne d'autres, aucun souvenir, qu'il soit bon ou mauvais. Je voulais tellement qu'elle soit unique.
Puis, au fil des mois, je voyais bien que mon homme était pas vraiment pour. "Pourquoi pas Tulipe, Jonquille ou Marguerite ?" ... Euh oui mon chéri.. très ouvert d'esprit dis donc! ... Bon j'ai bien compris que ça lui plaisait pas .. Maintenant que je vois sa bouille je crois qu'en effet, sa correspondrait pas trop à sa frimousse de bébé métissée.
Mais j'étais tellement attaché à ce prénom que j'ai quand même réussi à le garder, d'un sens.

On était pas pressé ...

Ma princesse a été moins pressée que prévu, je crois comprendre pourquoi. Elle tient bien ça de son papa. Monsieur n'a jamais compris l’intérêt de se poser la question avant le 8ème mois de grossesse.
Très superstitieux, il avait peur de mener le malheur "sur l'enfant" comme il disait.
Impatiente que j'étais, j'avais alors surnommé ma princesse afin de me projeter, si vous me suivez depuis le début vous savez donc qu'Emmy avant de naître était ma "Pitchounette".
Alors, on n'a rien dit à personne. Pour éviter d'avoir des réflexions, pour éviter de se sentir pressé mais surtout parce qu'on n'était pas vraiment décidé.
J'ai fini par bloquer sur plusieurs prénoms. Je les ai alors écrit sur des post-it, affichés sur le frigo 3 mois avant. La décision finale sera alors faite le jour J.
ROSE (oui j'avais pas abandonné l'idée), LUNALOLA ou EMMY.
Mais je sais aujourd'hui que j'avais déjà fait mon choix...

Elle s'appelle EMMY.

Quand on me demande pourquoi elle s'appelle Emmy, j'évite de trop répondre car la réponse est assez personnelle aussi.
Je voulais absolument un prénom anglophone. Au fur et a mesure de mes recherches, je me suis rendue compte que la principale chose que je voulais, c'était qu'elle soit liée à ses frères. Ils ont tous les deux des prénoms anglophones. Puis un jour, j'entends ce prénom. Je ne saurai même plus vous dire dans quelle situation. Ce dont je me souviens juste, c'est d'avoir caresser mon ventre et d'avoir dit ... mon Emmy. La j'aurai rien vu d'autre lui correspondant plus.
On s'est retrouvé en salle d'accouchement avec mon homme, lui étant au travail.
La je revois la scène comme si c'était hier.
J'étais sur mon gros ballon en train de calmer mes contractions à regarder mon mari droit dans les yeux et lui dire " Alors on l'appelle comment " ?!
EMMY ROSE AIMÉE 
euh ... le choc.
Ça été radicale pour lui, je pense qu'il avait eu la même envie que moi, mais surtout je me suis rendue compte qu'il y avait beaucoup pensé (contrairement à ce que je croyais).
Il savait que Rose me tenait un peu a cœur mais ce n'est pas pour ça qu'il la choisit. Rose Aimée était une personne très importante pour lui, la maman de sa marraine, quelqu'un qu'il aimait vraiment beaucoup.
Aimée est un prénom qui rappelle ses origines antillaises. Ce dont je veux qu'elle soit fière.
A ce moment précis, il était 22h30, précisément 6h avant qu'on la rencontre,
Pitchounette est devenue EMMY ROSE AIMEE. 
J-8
Et vous alors comment avez vous choisit LE prénom ?! 
Bonne nuit 
Floriane.